Souscrire une assurance décès en ligne : les inconvénients !

Pourquoi souscrire une assurance capital décès ? Avec l’apparition de l’Internet, le monde de l’assurance a bien changé. Qu’il s’agisse d’assurance vie, d’assurance auto ou d’assurance décès, on y trouve désormais des offres personnalisées, de prix intéressants et d’une facilité de souscription. Pourquoi souscrire une assurance décès obsèques ? Depuis quelques années, le développement de l’assurance en ligne a connu un succès incontestable. Toutefois, souscrire une garantie décès en ligne comporte quelques inconvénients que nous allons voir ci-dessous.

 

Qu’est-ce que l’assurance décès

Tout d’abord, une assurance décès est une solution de prévoyance. En effet, une assurance décès vous permet de prévoir une couverture financière que l’assureur s’engage, en cas de décès, à verser au bénéficiaire que vous aurez choisi. Elle a pour objectif de garantir à votre entourage des revenus après votre décès. L’assurance décès est un contrat aboutissant au versement d’un capital lors du décès du souscripteur.

Les assureurs proposent diverses formules d’assurance adaptées aux besoins de chacun. En effet, l’assurance décès peut être assortie de garanties complémentaires telles qu’une garantie contre les risques d’incapacité ou d’invalidité, une majoration de la garantie en cas de décès accidentel… Et enfin, une assurance décès peuvent être souscrits soit pour une durée limitée, soit pour toute la vie.

Les inconvénients d’une souscription d’une assurance décès en ligne

Nombreux sont les inconvénients d’une souscription d’assurance en ligne. Les conflits ont été nombreux au tout début de l’assurance en ligne. Ce sont d’ailleurs les raisons qui freinent la plupart des assurés. En effet, les assurés français sont rassurés par la procédure classique de souscription avec un interlocuteur humain. C’est notamment le cas d’une assurance décès car les termes du contrat sont parfois très délicats. De plus, les termes spécifiques au langage de l’assurance ne sont pas compréhensibles par tous et il semble difficile de se satisfaire d’une réponse par internet.

Par ailleurs, l’assuré ne s’y retrouve pas toujours en cas de maladie ou d’accident, dans le cas d’une souscription en ligne d’une prévoyance obsèques. Il ne sait pas s’il doit avertir son assureur par téléphone, par courriel ou par lettre recommandée. Disons que la juridiction dans ce domaine était presque inexistante au lancement du concept. En effet, pour souscrire à une assurance décès, vous devez avoir entre 18 et 64 ans inclus. Toutefois, certains contrats peuvent aller jusqu’à 60 voire 70 ans.Selon certains organismes, vous êtes couverts entre 70 et 85 ans en décès toutes causes.

Lors de la souscription d’une garantie décès en ligne, si vous avez moins de 44 ans, une simple attestation de bonne santé vous sera demandée et pour un capital inférieur à 100 000 euros. Au-delà de cet âge, un questionnaire médical voire des examens complémentaires seront exigés. Avec une souscription en ligne, ce dernier critère peut devenir un conflit lors du décès de l’assuré. Il arrive que le souscripteur n’ait pas renseigné les pathologies dont il souffrait. De ce fait, l’assureur refuse de verser la prestation au motif que le questionnaire médical est fondé sur une fausse déclaration.

Cependant, d’après un arrêt de la Cour d’Appel de Dijon, le contrat d’assurance décès ne sera pas annulé et la compagnie sera condamnée à verser ses prestations car il y a négligence de l’assureur !