Assurance vie : ce qu’il faut savoir sur la gestion pilotée


Les assureurs proposent de plus en plus des options de gestion pilotée dans leurs contrats afin de pousser les assurés à investir sur les supports risqués en actions. En effet, la gestion pilotée est une formule qui s’adresse aux souscripteurs d’assurance-vie qui veulent améliorer les performances de leur contrat. Autrefois, la gestion pilotée est réservée uniquement aux contrats “haut de gamme” à plusieurs centaines de milliers d’euros. Avec l’avènement des contrats en ligne, la gestion pilotée s’est démocratisée pour finalement devenir accessible au plus grand nombre et ce, à partir de quelques milliers d’euros.

 

Qu’est-ce que la gestion pilotée en Assurance vie ?

La gestion pilotée, aussi appelée gestion profilée ou gestion sous mandat, est une formule séduisant de plus en plus d’assurés, depuis l’ouverture des banques en ligne. A vrai dire, si vous n’avez ni le temps, ni l’envie, ni la technique nécessaire pour gérer par vous-même votre contrat d’assurance-vie, vous pouvez reléguer cette tâche à un professionnel. C’est ce que l’on appelle la gestion pilotée.

 

Pourquoi opter pour une gestion pilotée ?

Le contrat d’assurance-vie attire un grand nombre de souscripteurs au cours de ces dernières décennies. En effet, il fait partie des placements prisés par les Français à cause de tous les avantages qui en résultent : rendement, fiscalité, succession, allocation des actifs, préparation de la retraite, etc. En effet, nombreux considèrent l’assurance-vie comme une réponse satisfaisante aux différentes questions patrimoniales.

Toutefois, pour booster les performances de son contrat, il faut avoir de très bonnes connaissances financières et être très disponibles. Cependant, il n’est pas toujours possible de confier la gestion de son assurance-vie à un expert qualifié en contrepartie d’une rémunération. Certes, cette option s’adresse notamment aux personnes fortunées, mais aujourd’hui, elle est devenue une formule offrant de nouvelles alternatives à tous les souscripteurs.

En effet, la gestion pilotée consiste en une mutualisation des fonds permettant de bénéficier de l’expertise de professionnels de la finance qui s’occuperont de la gestion du contrat. A travers cette option, les particuliers n’ayant que d’un petit capital peuvent déterminer une stratégie de gestion et laisser les experts travailler à leur place. L’épargnant peut effectuer des contrôles réguliers en consultant les comptes rendus de ses gestionnaires. Il peut aussi faire des versements ou des retraits.

 

Bien choisir son offre de gestion pilotée

Aujourd’hui, la gestion pilotée est une option proposée par de nombreux contrats d’assurance-vie classiques. Cependant, les offres en ligne sont plus compétitives et les frais pratiqués sont moins chers, même lorsque le client souscrit à une assurance-vie sans gestion pilotée. Afin d’aider les particuliers à bien choisir son offre, les professionnels du secteur présentent des comparatifs détaillés avec des informations très intéressantes sur les spécificités de chaque contrat. Ainsi, il est possible de choisir entre quatre mandats, à savoir : prudent, équilibré, dynamique ou offensif.

Avant de s’engager, il est fortement conseillé de s’informer sur les frais de gestion et le nom de la société qui s’occupera de la gestion de son épargne. Il est également recommandé de s’informer sur les performances de chaque formule. Evidemment, le choix va dépendre de vos moyens financiers, mais aussi des rendements qui peuvent découler des contrats sur les dernières années pour être certain de souscrire dans les meilleures conditions.

 

Bien choisir le mandat

  • Le mandat Prudent :

Avec un mandat prudent, seul une petite partie du capital sera investie sur des supports risqués, le reste sera placé sur des fonds en euros afin d’éviter de prendre de grands risques. Certes, le mandat prudent est bien plus avantageux qu’un fonds en euros, toutefois, l’assuré peut essuyer une perteen cas de chute sévère des marchés. Le mieux est de choisir un contrat proposant une bonne performance et une sécurité optimale.

  • Le mandat équilibré :

Avec un mandat équilibré, le gestionnaire joue sur deux tableaux, à savoir : les fonds en euro afin de bénéficier d’une sécurité, des unités de compte pour améliorer la performance.

  • Le mandat dynamique :

Le mandat dynamique convient mieux aux investisseurs souhaitant profiter des résultats de la bourse en conservant une petite partie du capital sur les fonds en euros pour compenser les effets d’une éventuelle baisse. Les risques encourus sont beaucoup plus élevés par rapport aux deux premiers mandats, toutefois les bénéfices qui en découlent sont nettement plus satisfaisants sur la durée.

  • Le mandat offensif :

Avec le mandat offensif, une grande partie du capital est investie sur des supports en actions. Les risques encourus sont donc très élevés. Toutefois, ce mode d’investissement n’est pas plus risqué qu’un placement intégral en actions.