assurance professionnelle

Dans le monde professionnel, on est exposé à de nombreux risques, c’est la raison pour laquelle une entreprise doit souscrire une assurance professionnelle afin de mieux faire face à d’éventuels incidents et protéger son entreprise, ses biens et ses hommes. Parmi les nombreux types d’assurances professionnelles, on peut en citer les deux principaux. Avec le temps, votre activité peut être amenée à évoluer. Ainsi, quel que soit votre situation, une assurance pour professionnel doit changer avec votre société. En effet, le contrat d’assurance entreprise se renouvelle automatiquement pour une durée de douze mois, tous les ans, à sa date d’anniversaire.

Les deux différents types d’assurance professionnelle

     La Responsabilité civile professionnelle ou RC Pro

Avec une RC Pro, vous pourrez vous protéger des dommages que vous pourriez occasionner dans le cadre de votre activité. Les professions libérales, les métiers de conseil ainsi que les professionnels du secteur du bâtiment sont soumis à l’obligation d’assurance. Même si l’assurance responsabilité civile n’est pas imposée par la loi pour les autres professions, elle est toutefois recommandée. Cette assurance est en effet destinée aux professionnels de tous les secteurs d’activité. Elle permet de protéger financièrement leurs entreprises contre les accidents éventuels que peuvent rencontrer leurs clients au sein de leurs locaux. Le coût d’une assurance responsabilité civile professionnelle dépend de la nature des activités, du chiffre d’affaires annuel, du nombre de salariés ainsi que la taille de l’entreprise.

     L’assurance multirisque professionnelle

assurance professionnelle

L’assurance multirisque professionnelle prévoit des garanties en complément de l’assurance RC Pro concernant la couverture des biens contenus dans les locaux en cas de sinistre tels que le dégât des eaux, le vol, l’incendie, les catastrophes naturelles, le vandalisme, etc. Elle renferme, par exemple, l’assurance multirisque informatique, l’assurance protection juridique, l’assurance pertes d’exploitation. Cette assurance couvre également votre entreprise face aux aléas qui peuvent ralentir voire stopper votre activité. Tout type d’entreprises, ainsi que les associations peuvent souscrire une assurance multirisque professionnelle. Afin de s’y retrouver et faire le bon choix, il suffit de faire une comparaison d’assurance professionnelle en ligne. Cette méthode vous permet de dénicher l’offre qui correspond le mieux à vos besoins, aux caractéristiques de votre activité professionnelle ainsi qu’à votre budget.

Critères à prendre en compte pour bien choisir ses assurances professionnelles

 

Pour bien choisir son assurance pour professionnelle, il est essentiel de déterminer à l’avance les différents risques que vous encourrez dans le cadre de votre activité ainsi que les conséquences financières en cas de survenue de ces risques. Parmi les principales assurances entreprises, vous avez le choix entre l’assurance multirisque professionnelle, l’assurance RC Pro, l’assurance perte d’exploitation, la protection juridique, la protection financière, l’assurance-crédit, ou encore l’assurance informatique professionnelle. Nombreux sont les assureurs qui proposent des packs multirisques destinés aux entreprises qui incluent plusieurs garanties. Il existe même des garanties destinées à des secteurs d’activités précis tels que le commerce, la restauration, l’association, du bâtiment…

Pour trouver la meilleure offre d’assurance entreprise, n’hésitez pas à mettre les prestataires en concurrence. Pour cela, demandez plusieurs devis, faites la comparaison et négociez ! Demandez également un audit personnalisé afin d’avoir la meilleure couverture possible. N’oubliez pas non plus de vérifier que le plafond de garantie et le montant de la franchise sont en adéquation avec le niveau de risque.

Comment souscrire une assurance pour professionnel ?

 

assurance professionnelle En premier lieu, il convient de bien cibler les risques encourus par la société avant de se lancer à la recherche d’un contrat d’assurance entreprise. Pour pouvoir établir un devis, des documents relatifs à la souscription du contrat d’assurance sont à rassembler comme le plan des locaux, le contrat de bail, l’extrait Kbis prouvant l’immatriculation de l’entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés et son existence juridique, les contrats d’assurance en cours, le contrat de franchise si votre société fait partie d’un réseau, le contrat de sous-traitance si votre entreprise a une relation de ce type avec une autre société, ainsi que les contrats de leasing pour la location avec promesse d’achat. Il faut également fournir des documents comptables. Ces derniers peuvent être de deux autres natures différentes.

Pour une entreprise en cours de création, il faut présenter des documents comptables de nature prévisionnelle. Pour les entreprises qui existent déjà, il faut les derniers documents comptables. En général, les assureurs demandent les comptes de résultats, les bilans, etc. Et enfin, il y a les documents relatifs à la prévention des sinistres. Vous devriez ainsi présenter tous les documents relatifs aux caractéristiques des matériels de prévention et de protection contre les incendies et le vol.

Comment résilier une assurance professionnel ?

 

Votre assureur peut résilier votre contrat d’assurance entreprise si vous avez mal rempli vos documents ou si la mesure des risques encourus n’a pas été correctement estimée. La plupart du temps, afin de déboucher sur un réajustement de vos options et cotisations, une discussion s’engage. Votre assureur peut aussi procéder à la résiliation de votre assurance professionnelle en cas de liquidation, de non-paiement des factures ou encore de l’augmentation du risque encourus sans qu’il ait été signalé dans les 15 jours.

De votre côté, vous pouvez faire valoir une annulation à échéance si vous avez trouvé une offre plus intéressante ou suite à l’expansion de votre activité, vous avez besoin d’une meilleure couverture. En cas d’une hausse excessive des tarifs, de changement d’activité, de destruction de vos biens, d’un déménagement, de prise de retraite ou encore d’un processus de liquidation judiciaire, il est possible de résilier votre assurance professionnelle. Toutefois, il faut appliquer les bonnes démarches afin de faire jouer cette clause imparable.

Avant de résilier votre contrat, il faut bien vérifier les conditions de votre contrat, notamment la date d’anniversaire et la durée du préavis. En cas de force majeure, il est impératif d’informer votre assureur du changement de votre situation dans les trois mois qui suivent sa prise d’effet.