assurance jeune conducteur

Quelle assurance pour jeune conducteur ? Depuis des années déjà, la loi oblige tout propriétaire d’un véhicule à souscrire à une assurance auto, dans le but de le couvrir de tout dommage corporel ou matériel qu’il pourra subir lors d’un accident. Lorsqu’on est encore jeune conducteur, on se perd devant le choix énorme des assurances auto qui se présentent sur le marché. Quelle assurance jeune conducteur choisir est certainement la première préoccupation de tout jeune.

 

Comment puis-je assurer ma voiture quand je suis jeune conducteur ?

De nos jours, opter pour une assurance auto jeune conducteur est devenu facile d’accès, grâce aux nombreuses offres des différentes compagnies d’assurance qui existent sur le marché, mais laquelle en choisir, c’est là le problème.

Toute personne propriétaire d’un véhicule, a le plein droit de prendre tout son temps avant de choisir son assureur. Chose qui nécessite quelques recherches approfondies à effectuer pour pouvoir faire une bonne comparaison des différents contrats proposés. Ainsi, le jeune conducteur pourra choisir l’assurance auto qui propose le meilleur rapport garantie/ prix.

 

Quels sont les documents nécessaires pour la souscription à une assurance jeune conducteur ?

 

Comme toute autre assurance, la souscription d’une garantie jeune conducteur nécessite des documents à fournir, qui sont au nombre de trois :

  • Le permis de conduire : il est l’un des principaux documents à fournir lors d’une souscription à une assurance voiture jeune conducteur, puisqu’il permet d’informer l’assureur sur la date d’obtention. Cette dernière reste indispensable pour le calcul du montant de la prime d’assurance.
  • Le certificat d’immatriculation : ou ce qu’on appelle aussi la carte grise. C’est au niveau de la Préfecture qu’on peut récupérer le certificat d’immatriculation. Il permet à la compagnie d’assurance de connaître plusieurs critères indispensables pour la détermination du prix de l’assurance, notamment la marque de la voiture, la puissance, le nombre des chevaux fiscaux, la version ainsi que la première date de mise en circulation.
  • Le relevé d’informations : il s’agit d’un document qui permet à votre nouvel assureur d’avoir une visibilité sur votre historique, autrement dit, sur votre Bonus ou Malus. Généralement, les jeunes conducteurs ne disposent pas de relevé d’informations, donc n’ayez crainte.

 

Comment bien choisir son assurance auto jeune conducteur ?

 

Mieux choisir sa garantie jeune conducteur, c’est surtout veiller à payer le montant le moins cher possible. Voici quelques astuces qui vous permettront de faire le bon choix :

  • L’ancienneté de la voiture : On considère comme ancienne toute voiture qui dépasse cinq ans ou bien une voiture qui a parcouru plus de 100.000 Kilomètres. Plus la voiture est ancienne, plus la souscription à une assurance au tiers devient moins onéreuse qu’une assurance tous risques.
  • La petite motorisation: La note de l’assurance est tributaire de la notion de motorisation. Une petite cylindrée correspond à une note d’assurance très réduite.
  • La déclaration des sinistres : Dans le but de ne pas avoir de malus, il est préférable qu’un jeune conducteur ne déclare pas tous les sinistres, comme par exemple en cas de sinistre responsable sans gravité, surtout quand il s’agit de petits dégâts tels qu’une rayure, qu’une carrosserie cabossée, un phare cassé ou un clignotant fêlé, etc.
  • L’assurance au kilomètre d’une voiture : Assurer sa voiture au kilomètre vous permet de réduire au maximum la note de l’assurance. Elle repose sur trois principaux points :

1- La pose d’un petit boitier de contrôle dans la voiture qui permet une facturation au kilomètre.

2- Si vous n’utilisez pas votre voiture pour les va-et vient du boulot, vous aurez une assurance plus avantageuse.

3- Des formulaires forfaitaires selon les petits rouleurs.

  • La souscription à une formule de base : Il est largement suffisant pour un jeune conducteur d’opter pour une assurance au tiers, mais il reste important de vérifier deux principaux points de la couverture, à savoir l’assurance personnelle du jeune conducteur ainsi que le plafond d’indemnisation qui doit être suffisant pour couvrir les sinistres graves. Pour faire économiser plus d’argent au jeune conducteur, il est préférable d’ajouter quelques options comme par exemple l’assurance bris de glace.
  • L’équipement de voiture par un système antivol : Si vous équipez votre voiture par un système antivol de verrouillage du volant, d’alarme et d’antivol de boîte de vitesse, il est primordial de le mentionner à votre assureur pour bénéficier d’une réduction sur la facture d’assurance.
  • L’augmentation de la franchise : La franchise assurance est cette somme d’argent qui est prise en charge par le jeune conducteur et qui n’est pas remboursable par l’assureur. Elle doit être, préalablement, indiquée sur le contrat, soit en une somme fixe, soit en un pourcentage du montant de l’indemnisation, soit en combinant les deux, c’est-à-dire une somme fixe plus un pourcentage.

Etant très nombreuses, les compagnies d’assurance auto jeunes conducteurs diffèrent les unes des autres, en matière de prix et de garanties fournies. Mais elles opèrent toutes de la même manière en prenant en compte les mêmes critères qui sont l’âge, le bonus ou le malus, la marque de la voiture, la puissance fiscale ainsi que le lieu de résidence. Des assurances auto en ligne pour jeune conducteur existent et son consultable !