Assurance dépendance : les essentiels à connaitre avant de souscrire

Comment et quel contrat d’assurance dépendance prendre ? Souscrire un contrat d’assurance dépendance permet de prévenir les risques de dépendance. L’assurance dépendance est, en effet, un complément à l’APA, une aide de l’Etat en cas de perte d’autonomie. L’état de dépendance est caractérisé par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale, causée par des troubles du comportement et/ou des atteintes physiques. Ainsi, la notion de dépendance est utilisée afin de qualifier la perte d’autonomie liée au grand âge.

Pourquoi souscrire une assurance dépendance ?

Pour quelqu’un qui n’est pas assuré, la dépendance coûte très chère : hébergement en établissement spécialisé, aide à domicile, matériel médical, etc. En effet, une famille peut dépenser de 15 000 à 30 000 euros supplémentaires par an, en moyenne, en cas de dépendance totale, et sans l’APA. Ainsi, souscrire une assurance dépendance permet d’éviter de limiter ce coût. Cela permet également d’éviter à vos enfants de payer à votre place. La souscription à un contrat d’assurance dépendance permet aussi de se protéger du besoin et mettre à l’abri son patrimoine.

Avec un versement mensuel allant de 10 à 30 euros, vous pourrez bénéficier d’une rente allant jusqu’à 2500 euros par mois, destinée à financer soit une aide à domicile, soit un hébergement dans une résidence médicalisée, en cas de dépendance totale. Toutefois, le coût d’une assurance dépendance dépend de l’âge de la personne au moment de la souscription et du montant de la rente garantie.

Les différents types de contrats d’assurance dépendance

On peut distinguer deux grands types de contrats afin de prévoir la dépendance individuelle, à savoir : l’assurance vie et les contrats de prévoyance. En effet, dans leurs garanties, les contrats d’assurance vie prévoient le décès et la retraite. Cependant, il est possible d’inclure la perte d’autonomie en garantie complémentaire.

Pour les contrats de prévoyance, la garantie dépendance est la composante principale. Ainsi, l’assuré a droit au versement d’une prestation en cas de dépendance, et suivant les termes du contrat. Elle est versée sous forme de rente mensuelle ou par capital.

Il est possible également d’opter pour des contrats mixtes combinant une assurance dépendance et une assurance vie. En revanche, cette formule s’adresse plutôt aux personnes aisées pouvant débloquer facilement une certaine somme d’argent.

Les contrats d’assurance dépendance ont l’avantage d’être flexibles. Ils permettent ainsi un libre usage des sommes perçues, au moment de la perte d’autonomie.

assurance dependance

Les primes et garanties des assurances dépendance

Dans un contrat d’assurance dépendance, la cotisation peut être unique. Ainsi, sur un certain montant fixé à la souscription, une rente ou un capital est assuré. En revanche, cette formule nécessite généralement le versement d’une très importante cotisation afin de bénéficier un minimum de garanties.

La cotisation peut être aussi viagère. Dans ce cas, l’assuré doit verser une cotisation jusqu’à ce que la dépendance survienne. Ainsi, la durée de la cotisation peut varier de deux à plus de 20 ans. En souscrivant à ce type de contrat, l’assuré bénéficie d’une indemnisation dès la perte d’autonomie et jusqu’à la fin de sa vie. Cette indemnisation vient, en effet, compléter la pension âgée, en cas de perte d’autonomie. Cela permet à l’assuré de financer sa propre dépendance. En général, la souscription est possible de 50 à 70 ans.

Il est bon de savoir que le montant d’indemnisation varie en fonction du montant des cotisations, de la rente que l’assuré souhaite obtenir, du nombre d’années pendant lequel il a épargné ainsi que le niveau de dépendance, c’est-à-dire totale ou partielle. Il est à noter également que les fonds investis sont perdus si à la fin de sa vie, l’assuré n’a pas subi la perte de son autonomie. Toutefois, en cas de dépendance, les rentes perçues ne sont pas imposables.

Les points à vérifier avant de souscrire une assurance dépendance

En premier lieu, il est judicieux de prendre connaissance des modalités d’application avant de souscrire un contrat d assurance dependance. En effet, certains contrats appliquent des délais de carence allant jusqu’à trois ans. Pour rappel, le délai de carence est la durée imposée par les assureurs avant la prise d’effet du contrat. Dans ce cas, si l’assuré souffre de dépendance dans les trois années qui suivent la souscription, il ne bénéficiera d’aucune indemnisation.

Ensuite, il faut aussi être attentif sur le type de dépendance garantie. En effet, certain contrat n’assure pas une dépendance partielle mais une dépendance totale uniquement. Assurez-vous alors que ces deux états de dépendance entraineront le versement des mêmes prestations.

Enfin, il est important également de bien vérifier quel médecin détermine le degré de la dépendance. En effet, selon les contrats d’assurance dépendance, il peut s’agir d’un médecin mandaté par la compagnie d’assurance, de votre médecin, ou d’un médecin indépendant.

N’oubliez pas non plus que l’assurance dépendance est une assurance à fonds perdu. Les sommes cotisées restent acquises à l’assureur si vous décédez avant d’avoir pu la mettre en œuvre. Afin de transmettre un capital à vos héritiers, en cas de décès avant la perte d’autonomie, il est conseillé de combiner assurance à fonds perdu et épargne. Certes l’effort de cotisation est plus important, toutefois, vous pourrez en faire bénéficier vos héritiers.